Le Châssis à molettes

Le Châssis à molettes est malheureusement actuellement inaccessible par ascenseur et par les escaliers.

Edifice classé, ce châssis à molettes magistral toise le territoire du haut de ses 64 mètres.

Qu'est-ce que c'est?

Le châssis à molettes  - appelé parfois chevalet ou chevalement, selon les régions - est la construction coiffant les puits de mine. Métallique à Crachet (Pass), parfois en bois ou en béton, cette structure était autrefois destinée à supporter l'ascenseur permettant de descendre hommes, matériel, wagonnets vides et pleins au fond du puits et de les remonter. Les câbles de cet ascenseur  reliés à la machine de propulsion, située dans un bâtiment contigu, reposaient sur les deux molettes placées au sommet de la structure et plongeaient verticalement les cages dans le puits.

Historique

Le châssis à molettes actuel a été construit en 1947 sur l'emplacement de l'ancien puits de retour d'air n°11. D'une hauteur totale de 64 mètres, il fut mis en activité en 1950 et classé en 1989. Entièrement métallique, de structure dite "en treillis", ses pièces constitutives furent assemblées par rivets.
Ce châssis supporte deux molettes, de 6,9 mètres de diamètre, superposées et placées dans un même plan vertical. Equipées de gorges, elles étaient conçues pour l'utilisation de câbles ronds en acier dénommés "poulies Koepe".

A chaque extrémité du câble était fixée une cage d'extraction qui pouvait contenir 12 berlines de 800 litres chacun et assurait une production journalière de 400 à 560 tonnes.

Il s'agit du dernier châssis à molettes métallique encore debout de la région Mons-Borinage.